• PPS Vernante

  • Commentaires

    1
    COLOMBA
    Mardi 8 Janvier à 16:03

    VERNANTE

    Qui ne connaît pas l'histoire de Pinocchio, personnage de conte pour enfants crée par Carlo Laurenzini (1826-1890), plus connu sous le nom de Carolo Collodi.

    Je vous emmène dans un village Italien tout à fait étonnant...

    Vernante lorsque vous marchez dans ses rues, vous pouvez y admirer les peintures sur les façades des maisons, elles représentent les scènes de l'Histoire de Pinocchio..

    On trouve des peintures, reprenant les dessins de Mussino, sur les façades des maisons représentant les aventures de Pinocchio.

    Attilio Mussino (1878-1954) est le plus célèbre des illustrateurs de Pinocchio...Dans le Parc  Municipal, un monument lui est dédié et sa tombe se trouve au cimetière du village.

    A Vintimille, il suffit de prendre la direction du Col de Tende..cet, itinéraire emprunte l'antique Vallée de la Roya, l'ancienne route du sel, celle que l'on appelait jadis aussi la réal strada (Route Impériale)..un coup vous êtes,en France, un coup vous êtes en Italie, un coup re en France etc...en passant par Breil sur Roya, Fontan..Puis Tende et de nouveau en Italie. Peu après Tende (l'un des villages devenu Français en 1947), ou le choix entre l'ancienne route qui serpente sous les sapins et la nouvelle qui se dirige vers les trois kilomètres de tunnel qui débouche à Limone, la station de ski Italienne. Ensuite on redescend en direction de Cunéo, la capitale della provincia et au bout d'une douzaine de kilomètres, on arrive à Vernante, un commune faisant parti du  (Parc des Alpes Maritimes), frère jumeau du Parc National du Mercantour, dans le comté de Nice, comme beaucoup de villages de Montagne, Vernante dans le Piémont (1200 habitants) ne dévoile ses atouts qu'avec parcimonie.

    Celui-ci réserve une sacré surprise au voyageur, sur les murs de chaque maison, au détour de chaque ruelle semi-piétonne du centre, bordées de maisons hautes à balcons de fer forgé, très fleuris et de petits commerces, sur la mairie, la boulangerie, un petit pantin de bois au nez le plus souvent très allongé se balade en liberté de rouge et de vert vêtu..

    Héros de indétrônable de la mémoire populaire Pinocchio ne se retrouve pas ici, par hasard..

     Si l'écrivain Carlo Collodi est bien le papa du pantin, né en 1883, c'est l'illustrateur Attilio Mussino qui lui donna en 1911 son apparence actuelle.

    L'homme doit sa célébrité à la commande d'un éditeur florentin..Avant guerre, il lui confie la tâche d'illustrer les quatre cent planches noir et blanc et couleurs de la première édition de luxe du livre de Collodi, le maître inventeur  Toscan  de Pinocchio. Notre fieffé menteur prend alors pour le grand public, son profil le plus célèbre, avec son nez à rallonge.

    C'est à Vernante qu'Attilio Mussino ayant perdu son fils et son épouse a quelques mois d'untervalle vient trouver  refuge .Sa gouvernante Marguerita Martini deviendra sa deuxième épouse. Le couple s'installe en 1944 et Attilio continu son métier d'illustrateur jusqu'à sa mort en 1954.

    A son décès en 1980, sa veuve fait don à son cher village des oeuvres de son époux...Des livres rares et autres planches que l'on peut voir aujourd'hui dans un petit musée au sein de l'Office du tourisme.

    Mais tout ceci est sans compter sur la ferveur populaire qui allait quelques années plus tard anime Bruno Carletto dit Carlet, facteur de son état et Bartoloméo dit Méo son fidèle assistant !  en 1989 après un voyage en Bavière où le charme des peintures murales enthousiasme Carlet, l'idée jaillit dans l'esprit du facteur peintre..Il reproduira à Vernante ce qu'il a vu Outre-Rhin..

    Ses modèles 400 illustrations de Pinocchio.

    Plus facile à dire qu'à faire. En effet l'euphorie de l'artiste ne fait pas que des émules auprès de ces citoyens..Mais notre facteur n'en démord pas et peint des scènes sur les murs de "volontaires" acceptant de jouer le jeu.

    Voyant arriver télévisions et touristes, beaucoup se rallièrent à la fresque murale et en 1994 pas moins de 90 sujets avaient trouvé leur place sur les murs de Vernante..Toutes déclinent du sympathique "bout de bois qui ne voulait pas mourir.

    Aujourd'hui ce sont 400 fresques que l'on peut découvrir dans ce village.

    Il faut déambuler dans Vernante en réveillant son esprit de gamin, se rappeler la peur que l'on éprouvait soi-même à l'idée de voir son nez s'allonger !....

    Il en va ainsi de la Mairie, de l'épicerie, des hôtels et restaurants, de la gare, des fontaines..Seule l'église en a réchappé !

    Vous ne parlez pas italien, pas d'inquiétude, vous êtes  dans une des vallées Occitanes du Piémont et le français est compris par les villageois et même souvent parlé. L'accueil sera à la mesure de votre espérance.

    Le facteur à la retraite ne fait plus de nouveaux dessins mais passe ses journées à restaurer les anciennes fresques. Le sévère climat de la vallée met à rude épreuve les pigments synthétiques.

    Il faut donc absolument entretenir ces magnifiques fresques.

    La commune a ouvert un nouveau musée Pinocchio dans les sous-sols d'une église rénovée.

    C'est Attilio qui serait fier....!

    Bisous bonne soirée à tous.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :