• PPS Tamara de Lempicka

  • Commentaires

    1
    COLOMBA
    Samedi 10 Octobre 2015 à 19:40

    TAMARA DE LEMPICKA  (Artiste peintre) Polonaise.

    Née Maria Gorski, née à Varsovie, le 16 mai 1898..,décédée à Cuernavaca, le 18 Mars 1980 (Mexique).

    Fille d'un avocat, élevée dans un milieu privilégié..A grandi en Russie. Fuit la Russie au moment de la révolution d'Octobre et étudie la peinture chez Marcel Denis et André Lhôte. Elle passe  les années folles à Paris où l'on vit à cent à l'heure pour oublier les malheurs de la guerre 1914- 18.

    Elle a été mariée deux fois à des riches aristocrates, passant de l'état de comtesse à celle de baronne,ses maris furent le Comte Taderisz Lempiki puis le baron Kuffner. elle ne cache pas son goût pour les femmes tout en refusant les tenues masculines et en jouant tout le temps l'ambiguïté.

    Elle se vantera longtemps d'une histoire délirante avec Gabriel D'Annunzio. Elle a refusé les avances de l'écrivain Italien, plus âgé qu'elle et très empressé. Histoire racontée dans un long échange de courrier entre les deux personnages.

    A Paris elle a mené une vie très aisée dans la haute société jusqu'en 1039, départ pour New York aise avant qu'elle ne s'isole dans son hacienda au Mexique.

    Eloignée de l'Europe, son oeuvre si caractéristique tombe dans l'oubli, avant que des collectionneurs et quelques spéculateurs, lui redonnent, il y a une vingtaine d'années, un peu de son éclat d'antan..car superficielle, théâtrale, audacieuse, provocante, homosexuelle, dépensière, excentrique, longtemps, c'est le personnage de Tamara Lempicka qui a retenu l'attention.

    Désormais forte de cette légende personnelle, les amateurs retiennent d'elle, une artiste qui a beaucoup produit (jusqu'à la seconde guerre).

    Son travail des années 1940-1960, étant de qualité nettement moindre, voire insignifiant en particulier ses natures mortes, parfois avec un incontestable talent, par exemple dans le travail ombre-lumière: le rendu de la peau, l'arrière plan, la scénographie inventant un langage quasi cinématographique dans son rendu, célébrant la volonté d'émancipation des femmes de son temps.

    Ses toiles sont considérées comme des icônes des années Folles, à la gloire de la garçonne et de la femme émancipée (Deux nus masculins connus dans son oeuvre!..)

    Aujourd'hui ses peintures sont recherchées, la plus part d'entre elles restant dans des collections privées, affichant désormais une cote entre 300 et 700OOO euros, pour les grands formats les plus marquants.

    J'ai regardé ses tableaux, il y en a qui sont vraiment superbes, et je dois dire qu'au premier regard, je n'étais pas conquise, mais en regardant mieux, je ne suis pas étonnée de son succès  . J'ai vu aussi des photos de cette artiste, elle était fort belle, et dans quelques tableaux, on la reconnait bien..

    Je voulais dire aussi qu'en 1976, elle a fait don à l'état Français de 22 toiles.. n'est-ce pas remarquable, pour une dame de 78 ans..je ne sais où ils se trouvent ..j'aurais bien aimé les voir..

    Je vais terminer sur des paroles de Tamara de Lempicka !

    "je veux qu'au milieu de cent autres, on remarque une de mes toiles, au premier coup d'oeil..."

    Pas besoin de vous dire, que c'est chose faite..

    Belle artiste, beau talent, dommage qu'elle ne soit plus de ce monde..mais quel beau cadeau elle nous a donné à tous..

    Comme toujours merci à Aldo, pour cette découverte.. Bonne soirée à tout le monde et bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :