• PPS Saturno Butto

  • Commentaires

    1
    COLOMBA
    Samedi 29 Avril 2017 à 19:14

    SATURNO BUTTO

    Saturno Butto est né en 1957 à Venise. C'est un artiste peintre italien.

    Mettre un pied dans son atelier, c'est pénétrer dans un univers enjôleur.

    Proche des brumes de l'Adriatique, non loin de la Cité des Doges, tout est noir, mais de-ci ,de-là scintillent des velours, des boules de verre soufflées de Murano, des morceaux de coraux rougeoyants, aux côtés de crucifix et d'instruments de torture.

    La douceur de l'accent Italien de Saturno enveloppe le lieu et ses oeuvres bourdonnent de bruits, de parfums, de pays et d'époques lointaines...

    Saturno Butto débute sa carrière  en 1993 avec la publication de sa première monographie intitulée "Portrayed from Saturn".

    Depuis il expose en Italie, en Europe, aux USA...etc..

    L'oeuvre d'art de Saturno Butto se caractérise par l'interprétation personnelle et formelle de l'art sacré européen et des compétences et techniques qui rappellent les grands maîtres de notre tradition picturale.

    Les rituels figuratifs, les tableaux vivants, les autels néo-gothiques sont les créations habiles avec lesquelles Butto extrait les mystères fascinants d'une religion obscure et sombre.

    Le concept est brillamment illustré par la juxtaposition entre sensualité innée du corps et sa spiritualité plus profonde.

    En illustrant le conflit entre l'érotisme et la douleur, la transgression et le rapt, les peintures précieuses de Butto sur le bois examinent en profondeur la vision stricte et conflictuelle de l'iconographie religieuse occidentale par des comparaisons avec le corps.

    Le corps est d'un côté comme un objet de culte, tout en se défendant simultanément de sa valeur de beauté érotique naissante.

    La figure humaine qui dans le poème de Butto est constamment représentée comme sacrée est représenté dans la décadence physique et psychologique.

    Il est parfois illustré par des instruments ou des outils médicaux, qui représentent la douleur humaine d'une part tout en soulignant la volonté de vaincre la mort d'une manière utopique.

    Il parvient également à décrire la manière vivante, l'état inéluctable du déclin physique, plus précisément que jamais.

    De cette façon, un défilé de belle fille ,consigne d'un halo doré, comme des icônes byzantines animées et sensuelles mais cachées d'une mystérieuse fascination démoniaque comme s'ils étaient mariés, dans la pureté et la destruction et de la décomposition...

    Ce texte est un peu ardu, à comprendre..

    Pour ma part, j'avoue que Saturno Butto a un très grand talent.. C'est très bien peint, mais les sujets de certaines toiles sont angoissants..

    Et en les regardant, j'avoue qu'il y a une grande beauté, mais en même temps, cela me perturbe quelque peu..surtout de se servir de petites gamines nues comme modèles .  Si on regarde bien, ils se sert souvent de mêmes modèles..

    Je vous souhaite une bonne fin de journée. Demain la pluie revient sur le Languedoc..

    Bisous.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :