• PPS Pécs

  • Commentaires

    1
    Colomba
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 16:38

    Pécs: la perle de Transdanube.

    Nichée au coeur du massif de Meseck, au sud de la Hongrie Pécs est une ville deux fois millénaire.

    Elle est la capitale européenne de la culture en 2O1O.

    Son riche patrimoine antique, ses nombreux musées, sa tradition viticole, ses bars et ses galeries d'art, en

    font une des villes les plus séduisantes de ce coin d'Europe. Quand les guides proposent un itinéraire d'une

    semaine en Hongrie, après la découverte de Budapest , ils poussent les voyageurs vers la bouche du Danube, le lac

    Balaton et les régions de l'est avec le célèbre vignoble de Toka..Ils négligent souvent Pécs et c'est dommage car elle vaut largement le détour.

    La ville est facilement accessible par le train de Budapest gare de l'est, . Compter 3 h de voyage dans des trains modernes

    et confortables, pour arriver en gare de Pécs. Cette ville est située à 200 km de la capitale, près de la Croatie et de la

    Serbie.Dans les années 90 pendant la guerre des Balkans, on y croisait des voitures de l'ONU, ces militaires venaient

    se divertir ici, pour oublier le conflit. A l'époque déjà peu de temps après la chute du Rideau de Fer, Pécs était une

    ville colorée et agréable.

    Avec les années elle n'a pas cessé de cultiver sa qualité de vie. Son doux climat, ses ruelles pittoresques et ses parcs lui confèrent une atmosphère méditerranéenne très enviable. Les 170 000 habitants vivent au milieu d'un riche patrimoine

    qui raconte le passé multiculturel de cette région.

    La première surprise sur la place principale c'est la grande mosquée construite vers 1580, la Dzsamija Gazi Kazszim Pasa, rappelle que la ville a été sous domination turque au milieu du XVIe siècle jusqu'en 1686. A l'intérieur on peut encore voir le Mihrab, la niche qui donne la direction de la Mecque et des fragments de versets du Coran. Transformée en église fin du XVIIe siècle, elle fut alors décorée de fresques, d'un autel et d'un orgue. de la culture turque et a conservé son minaret

    Il ne reste que deux mosquées sur la douzaine que comptait Pécs sous domination ottomane. La seconde, plus petite abrite le Musée de la culture turque et a conservé son minaret.

    Pécs est aussi une très vieille terre chrétienne. Sa nécropole paléochrétienne est là pour le souligner (vaste et remarquable cimetière) et est classée patrimoine mondial par l'Unesco. Ouvert au public, il permet d'admirer de riches tombes peintes. Cette nécropole du IVe siècle faisait partie de la ville de Sopianae premier nom de Pécs. Nom donné sous l'empire romain. Le nom de Pécs apparaît en 1235. Louis 1er, le Grand, fonde la première université en 1367. Le parcours au dessus du champ archéologique est un saisissant voyage dans le temps.

    Le Musée de Zsolnay retrace l'histoire de la manufacture de céramique crée par Miklos Zsolnay par son célèbre fils Vilmos. Production diffusée dans toute l'Europe et même au delà. Céramique recouverte d'un vernis éosine. Il donne aux vases et assiettes un aspect irisé très reconnaissable. L'autre invention de Zsolnay c'est le Pyrogranit, céramique résistant au gel ( on peut en voir un bel exemple près de la grande mosquée, sur la façade de la Caisse d'épargne).

    La maison natale de Victor Vasarely est dédiée à l'oeuvre du plus célèbre enfant de Pécs. L'artiste est décédé depuis 1997. Célèbre pour ses oeuvres cinétiques

    Les cadenas de l'amour: on raconte toutes sortes de légendes sur ces murs à cadenas. Si vous habitez Moscou, Rigas, Séoul, Montévidéo ou même Paris, peut-être avez-vous vu naître cette étrange pratique amoureuse. Elle plonge parfois les édiles dans l'embarras. "A Rome, on risque 5O Euros d'amande pour un cadenas sur un édifice public"...Nul ne sait exactement d'où vient ce fétichisme mais on s'accorde en général pour faire de Pécs le berceau de cette superstition cadenassée.

    Le Musée Csontvary 1856 -1919. C'est un peintre à l'histoire étonnante. Certains le surnomment "le Van Gogh" hongrois. Ils font plus référence à son caractère original qu'à ses toiles.

    Les galeries d'Art sont nombreuses à Pécs et certaines de très grande qualité. Comme Budapest, Pécs se défend très bien sur le plan de la vie nocturne. L'adresse la plus connue et le plus sympa est le "Blöff" au pied du Théâtre national._ Le Kino est un autre lieu très vivant (salle, bar de concert )_ Le Zöld..etc

    Autour dde Pécs, les vignes colorent les côteaux du massif de Mecsek. Vins capiteux grâce au 2OOO heures d'ensoleillement. C'est la région la plus chaude de Hongrie. Il y a plusieurs routes des vins. On peut déguster les vins locaux dans tous les bars..Le Tokaj ou Tokay (vin  blanc)..très très bon!!!

    Y habitent, des Hongrois, des Croates et des Souabes du Danube..

    L'histoire du pays est très longue et intéressante, mais ce serait bien long..alors j'arrête là ma petite visite à Pécs..

    Bonne fin de journée à tout le monde. Bisous.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :