• PPS Garajonay

  • Commentaires

    1
    COLOMBA
    Vendredi 4 Janvier à 09:08

    GARAJONAY

    Le Parc National de Garajonay contraste avec le reste de l'archipel canarien, car ici, il n'est pas de paysage volcanique qui domine, mais les forêts de laurisylve, presque toujours noyés dans le brouillard, d'où une humidité constante et une célèbre pluie horizontale qi a produit au fil du temps des forêts danses et touffues.

    La plus grande partie du parc d'où culmine le volcan homonyme est composé  d'une magnifique forêt de cèdres et de lauriers centenaires.

    Le Parc National de Garajonay a conservé un exemple remarquable de cette végétation unique qui reste quasiment en permanence dans un voile de nuages et brumes.

    Ces forêts sont des écosystèmes reliques, des vestiges vivants  des anciennes forêts pluviales et des forêts tempérées chaudes qui couvraient une grande partie de l'Europe et de l'Afrique du Nord, pendant l'ère tertiaire.

    Le parc a pris son nom de l'Alto de Garajonay, point culminant de l'île à 1487 m.

    Une légende dit : qu'une princesse Guanche de la Gomera, "Gara" était tombée amoureuse d'un prince de "Ténériffe "Jonay", leurs deux famille étaient opposés à leur union, les deux amoureux se suicidèrent au sommet du Pico de Garajonay"..

    On accède facilement au Parc depuis n'importe quel point de l'île de la Gomera, par voie routière.

    Sa superficie est de 3986 hectares et son territoire se trouve sur toutes les municipalités de la Gomera, dont il occupe le centre et certaines zones du nord de l'île.

    La laurisylve a trouvé refuge dans les zones brumeuses des îles Garajonay et est de nos jours le plus bel exemple vivant de cet écosystème.Presque impénétrable c'est l'un des derniers vestiges des anciennes forêts subtropicales, couvre 7% du parc. On peut apprécier diverses essences : la bruyère arborescente, le mocan ou l'arbousier.

    Le parc abrite une faune intéressante d'environ mille espèces d'invertébrés dont 150 sont endémiques, 38 espèces de vertébrés, nombreuses espèces d'oiseaux dont le pigeon des Lauriers et le pigeon turquoise, ainsi qu'une petite espèce d'amphibiens, deux espèces de reptiles, le lézard de Goméra et la "lisa Goméra" ainsi qu'une espèce de reinette  verte.

    Le parc couvre environ 11% de l'île et représente une importante source d'eau pour la Gomera grâce à son réseau de cours d'eau qui coulent en permanence et qui sont les mieux préservés des îles Canaries.

    Près de 15% du parc ont été dégradés dans les années soixante par la plantation d'espèces exotiques et commerciales d'arbres à croissance rapide.

    Les formations géologiques spectaculaires des Roques, sont un autre attrait du Parc National de Garajonay. Le Roque est un monolithe de basalte de 1250 m, situé au fond du barranco de la Laja, souvent noyé dans la "Niella", les nuages dus aux alizés, est une magnifique zone d'une grande richesse botanique.

    Le Parc National Pico de Garajonay a été inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité en 1986.

    Sa déclaration vient du fait qu'il abrite le meilleur exemple connu de laurisylve de l'Ancien  Monde : forêt humide composée de plusieurs espèces à feuilles pérennes qui couvraient uniquement pratiquement toute l'Europe au Tertiaire.

    Etrange endroit que cette forêt, dans ce brouillard permanent et humide, on s'attend à trouver quelque chose d'inconnu et de bien caché, dans cette brume !..étrange sensation..

    Malgré tout c'est à protéger, car unique au monde.

    Merci pour cette découverte très intéressante Aldo..

    Bonne journée et bisous ..

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :