• PPS Catherine Abel

  • Commentaires

    1
    COLOMBA
    Samedi 13 Octobre à 09:18

    CATHERINE ABEL    (Artiste Peintre Australienne)

    Son style prend sa source au sein de la tradition du Cubisme: on pense à des prédécesseurs comme Fernand Léger ou André Lhote, ainsi et surtout à Tamara de Lempicka, pour son traitement de la femme moderne comme égèrie de l'Art Déco.

    Dans une première lecture de l'oeuvre, il conviendra donc de se demander à quelle place Catherine Abel assigne la représentation de la femme au sein de ce que le philosophe Adorno critiquait sous les termes "de culture de masse" ou de "culture Industrielle".

    Dans un second temps, nous rendrons justice à l'artiste en lui reconnaissant une recherche stylistique formelle au service d'une certaine beauté féminine.

    Catherine Abel a peint quelques toiles dans ce thème ,comme chez Tamara de Lempicka, est celui de la femme bourgeoise qui part en voyage, qu'il s'agisse de train ou de bateau.

    La femme moderne ,si elle est suffisamment  vraiment fortunée, doit vivre avec son temps, c'est-à-dire, libre de voyager, en paraissant toujours séduisante dans le respect des codes et des tenues vestimentaires propres au thème du voyage.

    Toute femme bourgeoise qui voyage à l'ère industrielle, est une star, une représentante de la mode : dès que la femme a quelques moyens financiers, et quelques libertés, elle s'émancipe. La femme devient un appât et une vitrine....

    La femme devient fatale....cela dit les femmes voyageuses sont encore "actrices" et il semble que le mouvement même qui les emporte ne réussit pas encore tout à fait à les objectiver.

    Cette partie de la production de Catherine Abel s'inscrit donc, tout à fait dans la tradition de l'Art Déco, en vogue dans les années 1910-1930.

    Dans un autre ensemble, les toiles de Catherine Abel, s'intéressent davantage à la notion de décor... femme avec le décor qui l'entoure, en recherchant l'harmonie et les correspondances des formes, des couleurs et des expressions que la femme établit avec le lieu où elle se trouve. Abel dit "que la femme exerce une fonction décoratrice (quand ce n'est pas  décorative) de par ses choix de parures, de vêtements, de coiffures, lieux, plantes, objets, ce qui de fait réduit les femmes objets, ou les femmes tableaux, ne semble pas satisfaire Catherine Abel.

    Elle consacrera la majeure partie de son oeuvre à la peinture de nus féminins en ne reniant ni son style précis, méticuleux et soigné au service de l'expression de la beauté, celui de peindre des femmes dans l'expression de leur beauté naturelle...corps au service de la beauté, service de l'âme...

    Que l'âme et le corps soient esclaves de leurs bons plaisir et qu'il n'y est là, comme une injonction à jouir, injonction narcissique, partout présente dans les Sociétés Industrielles, là est peut-être aussi la portée philosophique du style et des choix artistiques de Catherine Abel.

    Catherine Abel est née en 1966...

    Quand j'ai regardé sa peinture, il est vrai que le nom de Tamara Lempicka est venu tout de suite,tellement ressemblant..incroyable..

    Après, ses peintures doivent être classées en deux styles différents..

    Pour ma part, je préfère les peintures plus douces et réalistes..les portraits, les nus, les corps féminins sont sublimes..

    Vraiment, une artiste de grand talent...

    Merci Aldo, pour cette découverte. Bon samedi à tous ..bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :